Recherche

ou et exact

Secteur d'activité

Consommation responsable

Le vendredi 3 août 2012

Nouvelles

Équiterre souhaite entendre la position de chaque parti politique sur les questions de santé, d’environnement et de développement économique touchant la population québécoise

Publié par : Équiterre

Montréal – le 2 août 2012 - Dans le cadre de la campagne électorale qui vient tout juste de commencer, Équiterre souhaite entendre les positions de chaque parti politique quant à plusieurs questions importantes, soit la santé, la qualité de notre environnement et les choix économiques qui se dressent devant nous.

« Nous espérons amener la présente campagne sur le terrain incontournable du développement durable et du respect de l’environnement. La question des changements climatiques demeure un enjeu toujours aussi important et à ce titre, le secteur des transports représente très certainement le nerf de la guerre », soutient Steven Guilbeault, coordonnateur général adjoint d’Équiterre.

Équiterre pose donc ses questions aux chefs de parti :

Sur la question des transports :

1. Comment entendez-vous combler le manque à gagner, évalué à 20 milliards de dollars, au cours des 10 prochaines années pour le transport en commun ?

2. Votre parti s’engage-t-il à travailler avec les municipalités dans la grande région de Montréal pour l’implantation d’un réseau de péages ?

3. Dans le but de réduire notre dépendance au pétrole, votre parti s’engage-t-il à réduire les investissements dans les nouvelles infrastructures routières afin de réinvestir ces sommes dans le transport en commun et mettre de l’avant les mesures nécessaires afin d’électrifier l’ensemble du réseau de transport en commun du Québec d’ici 2025 ?

Sur la question énergétique :

1. Les sources d’énergie qui connaissent le plus fort taux de croissance dans le monde sont les énergies renouvelables comme le solaire et l’éolien. À ce titre, une fois élu, votre parti s’engage-t-il à mettre en place, comme l’a fait l’Ontario, un programme incitatif pour la production à petite échelle d’énergies renouvelables ?

2. Équiterre et plusieurs comités de citoyens s’inquiètent de la venue imminente des sables bitumineux au Québec à travers un pipeline vieux de 40 ans. Quelle est la position de votre parti à la fois sur l’arrivée des sables bitumineux au Québec et sur les risques liés à l’utilisation de ce vieux pipeline ?

Sur la question de l’agriculture :

1. Votre parti s’engage-t-il à adopter une politique d'approvisionnement d'achat de produits locaux et biologiques pour les établissements publics et les grandes chaines d’alimentation avec des cibles chiffrées ?

2. Votre parti investira-t-il massivement pour le soutien et la promotion de l'agriculture biologique au Québec, notamment en remboursant les frais de certification biologique aux producteurs ?

Sur la question des pesticides, nous proposons que votre parti mette en place ces deux mesures importantes :

1. Revoir le code de gestion des pesticides afin de le rendre équivalent ou même supérieur à ceux de l’Ontario et de la Nouvelle-Écosse;

2. Que le Québec interdise la vente et l’usage des pesticides agricoles bannis actuellement dans d’autres pays de l’OCDE, et que les aides financières aux producteurs deviennent conditionnelles à leurs efforts de réduction de l’usage de pesticides.

Finalement, nous proposons une dernière mesure sur un sujet connexe, soit la tenue d’un sommet sur l’économie verte dans les 100 premiers jours du mandat d’un nouveau gouvernement.

-30-

Source :
Loïc Dehoux, Équiterre
514 605 2000

Consommation responsable

Boîte à outils

En savoir plus