Recherche

ou et exact

Secteur d'activité

Le lundi 18 novembre 2013

Nouvelles

Val-Éo se considère déjà en avance !

Publié par : Val-Éo

La ministre des Ressources naturelles, Martine Ouellet, a annoncé récemment que le gouvernement du Québec a adopté le Règlement concernant un bloc de 450 MW d'énergie éolienne. Cependant, aux yeux de Patrick Côté, directeur général de la Coopérative Val-Éo, il n'y a rien dans ce règlement que Val-Éo ne fait déjà.

Pour concrétiser la volonté du gouvernement de poursuivre le développement éolien, un projet de règlement a été publié le 28 août dernier dans la Gazette officielle du Québec. Pour faire suite aux commentaires reçus, le gouvernement a édicté un règlement modifié.

Ainsi, dans le cadre de l'appel d'offres qui sera lancé par Hydro-Québec Distribution, 100 MW devront être livrés au plus tard le 1er décembre 2016 et 350 MW devront l'être au plus tard le 1er décembre 2017. Quant au prix de la fourniture d'électricité, il ne pourra pas excéder 9,0 ¢/kWh, excluant le coût de l'équilibrage.

Le règlement prévoit par ailleurs que tous les projets développés dans le cadre de cet appel d'offres devront comporter une participation du milieu local représentant 50 % ou plus du contrôle de ces projets.

Patrick Côté constate notamment que le gouvernement a finalement accepté de réintroduire les coopératives dans la définition de milieu local, ce qui est bien, car la première version du projet ne parlait que de municipalité).

« Le plafond de 9 cents, combiné au fait qu’ils n’y a pas de limite de taille pour les projets, fera en sorte que les gagnants devraient être des mégas projets portés par des grandes entreprises, même si le milieu local doit obligatoirement y être associé. On peut s’attendre à ce que ce soit les grandes entreprises qui conduisent les projets », commente le directeur général de Val-Éo.

Quant aux redevances à verser aux communautés, encore une fois, Val-Éo a innové avec son modèle d'affaires.

« Le gouvernement fixe un niveau de 5000 $ par MW pour les redevances municipales. Val-Éo offre déjà ce montant de 5000 $ donc on était en avance là-dessus. En comparaison, la MRC du Fjord a annoncé fièrement la semaine dernière qu’elle s’était entendu pour 1250 $ par MW avec EDF Canada », ajoute Patrick Côté.

La ministre Martine Ouellet a également indiqué que les conditions guidant l'attribution de ce bloc d'énergie éolienne favoriseront les projets impliquant la production de composantes stratégiques au Québec afin de renforcer l'industrie éolienne québécoise.

En appuyant la fabrication de composantes stratégiques au Québec, le gouvernement veut créer des emplois de qualité dans les régions. Les composantes stratégiques sont encore plus susceptibles d'être exportées que les composantes traditionnelles », a déclaré Martine Ouellet.

À ce sujet, Patrick Côté rappelle que concernant les composantes à haute valeur ajouté, il faut savoir que le Québec n’a obtenu jusqu’à date que des usines de pales et de tours. L’usine de composante technologique d’Enercon a été construite dans la région de Niagara.

FQM

L'annonce de l'adoption par le gouvernement du Québec du règlement concernant un bloc de 450 MW d'énergie éolienne communautaire est saluée par la Fédération québécoise des municipalités qui y voit une excellente mesure devant favoriser le développement des régions.

« En privilégiant la filière communautaire, le gouvernement contribue non seulement au maintien et à l'essor d'une expertise dans un secteur d'avenir, mais il s'assure également d'un maximum de retombées au plan local en plus de permettre aux municipalités de se doter d'un puissant levier de développement », souligne pour sa part le président de la FQM, M. Bernard Généreux.

Le règlement prévoit que tous les projets développés dans le cadre de cet appel d'offres devront comporter une participation du milieu local représentant 50 % ou plus du contrôle des projets, ce qui répond à une demande de la FQM.

Source : www.lelacstjean.com

Boîte à outils

En savoir plus