Recherche

ou et exact

Secteur d'activité

Le jeudi 26 février 2015

Nouvelles

Du changement dans l'aide financière fourni par le CLDEM

Publié par : Centre local de développement économique des Moulins

CLDEM. Le président du Centre local de développement économique des Moulins (CLDEM), Me François Duval, a expliqué aux médias les changements apportés aux aides financières aux entreprises dans le cadre du Fonds Jeunes Promoteurs et du Fonds Entreprises d'économie sociale, lors d'un point de presse le mercredi 25 février. Ce dernier a par ailleurs affirmé la continuité de ses programmes d'aide au démarrage et à l'économie sociale.

« Nous avons traversé une zone de turbulence entre autres dans nos fonds qui provenaient du gouvernement provincial. Nous avons été obligés de réagir à cette coupure de fond (250 000 $) et de nous réorganiser au point de vue de la gouvernance. […] Avec les coupures, nous avons dû nous réinventer pour maintenir notre soutien au démarrage d'entreprise et à l'économie locale », explique le directeur général du CLDEM, Claude Robichaud.

Depuis 1999, avec le Fonds Entreprises d'économie sociale (FEES), le CLDEM a versé près de 1,5 M$ à une trentaine de projets. Actuellement, les entreprises d'économie sociale fournissent 625 emplois. Aujourd'hui, l'aide a été diminuée de 40 000 $ à 25 000 $ pour les projets de CPE.

« C'est une contribution importante et notre intention était de la maintenir, malgré cette nouvelle donne financière. Nous avons pris l'option de limiter l'aide financière à 25 000 $ et de la transformer pour les entreprises qui sont existantes en contribution remboursable. Dans le jargon les contributions remboursables c'est en quelque sorte des prêts ne comportant pas d'intérêt assorti d'un moratoire d'une année. Avec ce type de contribution remboursable, ça constitue un appui financier significatif », explique le président du CLDEM, Me François Duval.

Les entreprises existantes pourront donc continuer de compter sur un soutien du Centre local de développement jusqu'à hauteur de 25 000 $.

Jeunes Promoteurs

Le Fonds Jeunes Promoteurs (FJP) est dédié aux promoteurs de moins de 40 ans et subventionne les projets de démarrage. Depuis ses débuts, le CLDEM a déboursé 1,3 M$ à 192 projets de démarrage. Sur ce nombre, 140 sont toujours en activité et 118 se trouve sur le territoire de la MRC Les Moulins. Ces dernières fournissent d'ailleurs plus de 700 emplois.

« Jusqu'à maintenant, nous le faisions par des subventions pures qui étaient en moyenne de 7000 $. On a fait preuve de créativité sur ce volet en proposant de le jumeler à Futurpreneur Canada. Les entreprises qui font appel au Centre local de développement pour ce financement ont accès à un prêt jusqu'à hauteur de 15 000 $ et un peu plus. Ce que nous visons c'est de continuer le démarrage d'entreprise en valorisant davantage Futurpreneur Canada pour l'obtention de prêt jusqu'à concurrence de 15 000 $. Également, nous jumelons le FJP à Futurpreneur en assumant ou en compensant le promoteur pour les frais d'intérêt et de gestion jusqu'à concurrence de 3000 $ », complète M. Duval.

Les promoteurs auront donc accès à un prêt jusqu'à concurrence de 15 000 $ sans frais ni intérêt qui est également assorti à un moratoire d'un an.

Futupreneur Canada

Selon Jean-Philippe L'Écuyer, gestionnaire des partenariats pour Futurpreneur Canada, l'aide financière de Futurpreneur Canada est découpée en deux fonds provenant d'un fonds pancanadien. Les premiers 15 000 $, les entrepreneurs peuvent aller les chercher à même les fonds publics. Cet argent vient en grande partie d'industrie canada. Les 30 000 $ suivants proviennent de la Banque de développement du Canada (BDC).

« On est la porte d'entrée de la BDC pour tout ce qui est démarrage d'entreprises. On donne un mentor à tous les gens qu'on finance. On les finance sur une période de cinq ans et le mentor c'est pour deux ans. […] On fait un peu comme l'émission Dragon's Den, mais à la façon douce de jouer au Dragon avec eux. Nos statistiques démontrent qu'avec un mentor on va chercher 25 % plus de succès dans une entreprise. C'est quelque chose en quoi on croit beaucoup », conclut M. L'Écuyer.

Source : www.letraitdunion.com

Boîte à outils

En savoir plus