Recherche

ou et exact

Secteur d'activité

Le jeudi 3 décembre 2015

Nouvelles

Coop Alina : mieux servir ses membres tout en étant responsable

Publié par : Coop Alina - Épicerie Santé

La Coop Alina a inauguré ses nouveaux locaux à Rimouski au cours des derniers jours. Un investissement de 1,5 M$ a été nécessaire pour acquérir et rénover complètement son espace de vente. L'entreprise veut ainsi répondre aux besoins changeants de sa clientèle et elle espère devenir une chef de file dans l'économie sociale, écologique et responsable au Bas-Saint-Laurent.

Le financement du projet provient de l'économie sociale et des réserves financières de l'entreprise. La Coop Alina a donc fait l'acquisition des espaces auprès du groupe de Gérald Albert pour près d'un million de dollars. Les coûts de l'agrandissement et des rénovations s'élèvent à 400 000 $.

Le directeur général de la coopérative, Olivier Riopel, explique que des solutions pour agrandir l'espace étaient envisagées depuis un certain temps.« Depuis 2011, on négociait pour l'acquisition d'espace. On en avait vraiment besoin et on avait même envisagé de déménager ailleurs. Mais le conseil d'administration a pris la décision en 2013 de demeurer dans les locaux actuels et les négociations ont été entâmées avec le propriétaire pour compléter une transaction immobilière. »

Répondre aux besoins changeants de la clientèle


Monsieur Riopel souligne aussi que ce réaménagement s'est fait suite à une étude de marché et un sondage où les membres demandaient que la coopérative bonifie son offre de services. Et le résultat final semble avoir comblé les attentes.

« Quand on a proposé le projet et qu'on a monté un plan d'affaire, on est allé cogner à la porte de nos membres et ils voulaient embarquer. C'est un projet qui a été très rassembleur. Il y avait une énergie incroyable lors de l'inauguration et c'était beau à vivre. »
— Olivier Riopel, directeur général, Coop Alina

La Coop Alina se dote donc de nouveaux équipements et de lieux mieux pensés avec un nouvel espace pour le vrac, des réfrigérateurs et congélateurs plus vastes et une section pour le prêt-à-manger.

Chef de fil comme entreprise verte

Olivier Riopel indique que la coopérative a fait appel à une firme indépendante pour élaborer une façon de mettre les produits en marché de la façon « la plus efficiente, la plus intelligente et la plus cohérente possible ».

« Et on a aussi essayé de réfléchir à notre impact écologique en tant que commerçant au centre-ville, à notre rôle social en tant que coopérative. On veut être en mesure de diminuer l'emballage et le suremballage de produits alimentaires et le vrac va tout à fait dans cette lignée là. »
— Olivier Riopel

Le directeur général termine en affirmant que l'entreprise veut aussi amener la Ville à réfléchir sur la question de la cueillette du compostage industriel et commercial. « Maintenant qu'on a du prêt à manger, on en produit nous aussi des déchets alimentaires et à Rimouski, actuellement, la collecte du compostage n'est pas permise pour des entreprises comme nous. »

Source : ici.radio-canada.ca/regions/est-quebec

Boîte à outils

En savoir plus