Recherche

ou et exact

Secteur d'activité

Le mercredi 27 janvier 2016

Nouvelles

L'art au service de la communauté montréalaise

Publié par : Communautique

Communautique a assisté à la Grande rencontre sur la culture organisée par la Fondation du Grand Montréal qui s'est tenue à l’auditorium de la Grande bibliothèque le 22 janvier dernier. Cet évènement a servi de tribune aux institutions et aux organismes qui contribuent à la richesse des communautés en y faisant la promotion des arts. Communautique s'est inspiré de cette réflexion collective pour mieux adapter ses projets aux besoins de la communauté.

En 2013, la culture a généré des retombées économiques de près de 11 milliards de dollars dans la région de Montréal, selon l'étude dévoilée par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. Dans cette optique, la Fondation du Grand Montréal dédie 60% de ses fonds de dotation à la culture.

À l’heure des mutations culturelles provoquées par l'utilisation croissante d'Internet et la révolution numérique, le paysage économique de Montréal évolue. « La proportion d'adultes montréalais ayant fait au moins un achat sur Internet dans le dernier mois a augmenté entre 2010 (24,6%) et 2013 (30,3%) », peut-on lire dans le rapport Signes Vitaux, publié par la Fondation. Selon le président-directeur général de la Fondation du Grand Montréal, Yvan Gauthier, ces mutations transforment le lien entre l'art et la communauté. Dans ce nouveau contexte, la Ville de Montréal a souligné l'importance de la participation citoyenne qui rend la métropole plus vibrante.

À cet égard, la Grande Bibliothèque, avec ses 2,3 millions d'usagers par année, est une force motrice du développement culturel et démocratique. Une initiative en particulier a retenu l'attention de Communautique: la création d'un Médialab destiné aux adolescents de 13 à 17 ans. Selon Christiane Barbe, présidente-directrice générale de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ), cet espace virtuel et physique verra le jour en septembre 2016 et il favorisera chez les adolescents la création, l’expérimentation, la collaboration et le partage de connaissances par le biais de l’utilisation des médias numériques et de nouvelles technologies. Ayant mis sur pied le premier Fab Lab au Québec, Communautique est convaincu que la maîtrise de l'information et l'appropriation des technologies de l'information et des communications contribuent à la participation citoyenne et à l'épanouissent culturel et économique de la communauté.

Communautique applaudit également les initiatives créatives et innovantes de lutte contre l'exclusion sociale d’Exeko, un organisme d’innovation sociale. Dans le cadre du projet Métissages Urbains, l'organisme accueille des artistes en résidence et crée des zones de rencontres entre tous les citoyens y compris les personnes marginalisées. Dans les rues de Montréal, à travers le processus de co-création, les passants forment un lieu d'échange et de dialogue qui « change la dynamique de la cohabitation sociale », a expliqué François-Xavier Michaux, cofondateur et co-directeur général de l'organisme.

De nombreux autres organismes et leurs membres associés ont pris la parole, dont la TOHU, Oxy-Jeunes, Dare-Dare, Wapikoni mobile. Ils ont partagé leurs initiatives originales au public très réceptif composé de différents acteurs du milieu culturel et communautaire. Toutefois, en terminant, Yvan Gauthier s'est étonné de ne pas avoir entendu beaucoup d'évocations des outils numériques. « C'est une case à remplir dans les prochaines années », a conclu Geneviève Massé, coordonnatrice à la programmation de Dare-Dare.

Connue pour être une figure de proue en matière de développement de l'appropriation citoyenne des technologies, Communautique se sert largement du numérique pour augmenter la participation citoyenne à travers l'apprentissage, la médiation culturelle et la création.

Boîte à outils

En savoir plus