Recherche

ou et exact

Secteur d'activité

Le mercredi 25 mai 2016

Nouvelles

La Coopérative de développement régional renouvelle son offre de services

Publié par : Coopérative de développement régional Bas-Saint-Laurent/Côte-Nord

CONSULTATIONS. Depuis une vingtaine d’années, la Coopérative de développement régional (CDR) a aidé au démarrage de quelque 160 nouvelles coopératives au Bas-Saint-Laurent – Côte-Nord. Avec les nombreux changements qu’ont subis les organismes et les programmes de développement au cours de la dernière année, la CDR rectifie le tir et renouvelle son offre de services aux coopératives.

Tout en réitérant son rôle d’acteur de développement régional et après avoir consulté ses membres après la dernière assemblée générale, la Coopérative de développement régional s’est interrogée sur la pertinence de son offre de service dans le cadre de ses deux principaux mandats : le développement des coopératives et le développement régional.

« On voit de la déstructuration dans certains milieux comme les services en alimentation, les services de soins à domicile, etc. Souvent, il n’y a pas de structure ni d’organisme pour prendre la relève. Dans ces situations, on doit monter des dossiers de toute pièce, un peu comme le faisait la Conférence régionale des élus (CRÉ). On l’a fait dans des dossiers de l’éolien et dans l’alimentation avec des épiceries de village. On a parfois un mandat régional et à la suite de celui-ci, se développent des coopératives », mentionne Martin Gagnon, directeur général de la CDR.

L’offre de services proposée aux 200 coopératives incluant les mutuelles est plutôt variée : gouvernance, formation des administrateurs, gestion des effectifs, capitalisation de la coopérative, diversification, aide au démarrage de projets, études de faisabilité, etc.

Auprès des communautés, la CDR est plutôt interpellée dans les dossiers de développement régional et dans ces cas particuliers, ce sont des mandats précis qui lui sont confiés telles des études de faisabilité, la relève et la sauvegarde d’entreprise, la recherche du financement de réalisation d’un projet ou le développement d’outils en acceptabilité sociale dans le secteur éolien.

« Au cours des prochaines années, on risque de perdre le tiers de nos entreprises par manque de relève. Il n’y a pas assez de releveurs pour le nombre d’entreprises dont les propriétaires s’en vont à la retraite », constate M. Gagnon. Celui-ci rappelle qu’avec la disparition de la CRÉ et les coupures gouvernementales des derniers mois, il y a un vide à combler en matière de développement régional et la CDR peut en accomplir une partie.

De son côté, Claude Ouellet, secrétaire de la CDR explique que ces nouveaux services de consultation en coopération et en économie sociale pour lesquels des honoraires seront chargés, reçoivent un appui unanime des coopératives, des municipalités et du gouvernement. « Ces deux régions ont des besoins et la CDR pourra répondre à leurs demandes », dit-il.

Source : www.lavantage.qc.ca

Boîte à outils

En savoir plus