Recherche

ou et exact

Secteur d'activité

Le samedi 4 juillet 2009

Chronique

La zoothérapie

Publié par : Coopérative de solidarité Espace-Temps

 

Dans un premier temps, il est bien important de distinguer la zoothérapie de la zoo-animation ou la zoo-pédagogie. Même si ces activités se croisent parfois et impliquent toutes la relation entre l’humain et l’animal; elles sont différentes et demandent des formations différentes. Il existe, encore aujourd’hui, une confusion à ce sujet chez la majorité des professionnels de la santé et chez le public en général.

 

Zoothérapie : « Par l’intervention du zoothérapeute, des personnes de tous âges et de toutes conditions sont amenées à modifier leurs habitudes de vie insatisfaisantes, à clarifier et gérer leurs émotions envahissantes, à améliorer ou maintenir leurs aptitudes physiques, à développer leur autonomie et leur bien-être social. » (Arielle Berghman)

 

Zoo-animation : Le zoo-animateur (qui se nomme souvent zoothérapeute), présente un animal de compagnie à des personnes pour les divertir, les distraire.

 

Zoo-pédagogie : Le zoo-pédagogue enseigne à une classe d’élèves, des notions informatives sur l’animal ou les animaux qu’il présente (éthologie, biologie, comportement, etc.) Ex. : Ateliers de prévention des morsures de chiens dans les écoles.

 

Pour en revenir à votre question : En quoi consiste la zoothérapie?

 

C’est une branche de la psychologie, qui s’applique aussi au niveau de la réadaptation. Le zoothérapeute est un professionnel de la santé qui travail en collaboration avec l’équipe multidisciplinaire autour du patient. Il a accès au dossier médical du patient. Son intervention est basée sur le développement de la relation triangulaire qu’il établit et maintient entre le patient, lui-même et l’animal. Le zoothérapeute choisi l’animal en fonction de l’évaluation du patient, de la ou les pathologie(s) qu’il présente et des objectifs thérapeutiques qu’il aura établi avec l’équipe*.

 

Je sais qu’en France, la notion d’équipe multidisciplinaire est encore moins développée qu’au Québec. Cependant, j’ai la certitude absolue que les efforts supplémentaires que cette approche exige sont amplement récompensés par les progrès et l’amélioration de la qualité de vie du patient. La zoothérapie se fait dans un cadre très similaire à un suivi psychothérapeutique; en moyenne un rencontre par semaine, en moyenne une heure par rencontre, à plus ou moins long terme, dépendant de l’atteinte des objectifs thérapeutiques, des décisions et des besoins du patient. Le zoothérapeute tient compte des recommandations de toutes les personnes impliquées dans le dossier médical du patient pour planifier sa stratégie d’intervention. Il participe aux réunions « multi » pour mettre en place le plan de services individualisés (PSI) et donne ses recommandations et ses orientations aux membres de l’équipe.

 

Les zoothérapeutes interviennent dans pratiquement tous les milieux de la santé et des services sociaux. Au Québec, ils travaillent dans des hôpitaux, centres de réadaptation, centres jeunesse, maisons d’hébergement, centres de réinsertion sociale, foyers de groupes, cliniques privées, départements de psychiatrie, centres de détention, centres de soins de longue durée, maisons ou départements de soins palliatifs, écoles spécialisées ou régulières, colonies de vacances spécialisées, cliniques privées ou même au domicile du patient.

 

Pour ma part, je me spécialise plutôt auprès des personnes qui présentent des incapacités intellectuelles et physiques, des troubles envahissant du développement, des maladies mentales et des déséquilibres émotionnels ou psychologiques. Je travail au centre de réadaptation de mon secteur et à mon cabinet privé. Je dirige une équipe de recherche en zoothérapie ainsi qu'un groupe de travail sur l'éthique et la déontologie pour l'Association Québécoise de Zoothérapie.

 

Exemple : On m’appelle pour un patient de 30 ans qui présente une paralysie cérébrale et une scoliose depuis sa naissance, il ne peut pas marcher et utilise un fauteuil électrique. Ses deux bras sont spastiques et il ne peut ouvrir ses mains qu’en les plaçant au niveau de ses épaule, vers l’arrière. Il présente une incapacité intellectuelle modérée. Il se ferme lorsque quelque chose de va pas, n’exprime pas ses émotions, ni même ses opinions.

 

Je travail avec ce patient en utilisant un bouvier d’Entlebuch. J’utilise le chien, pour lui faire faire des exercices de détente de la spasticité des bras, stimuler la proprioception des jambes, faire des exercices de respiration abdominales pour augmenter le tonus de son tronc, sa concentration, la maîtrise de ses mouvement par un meilleur apport d’oxygène aux muscles, augmenter le tonus musculaire de se bras, mieux articuler en parlant, structurer sa pensée de façon plus efficace, etc. J’alterne le travail physique et le travail psychologique, pour lui permettre de libérer ses émotions et prendre conscience de son potentiel, sa relation à l’autorité, sa capacité de s’affirmer, etc. Pour faire un suivi adéquat, je dois tenir compte des recommandations, des observations, des impressions et des préoccupations du physiothérapeute, de l’ergothérapeute, de l’intervenant attitré à ses soins au centre de jour, de l’orthophoniste, du médecin traitant, de la psychologue et de la famille. Ça va beaucoup plus vite en allant chercher les informations de tous les intervenants dans le dossier, ça me permet de rationaliser ce que le patient dit et de valider mes observations.

 

Je souhaite que ce court exposé réponde, au moins en partie, à votre question. Je vous invite à visiter le site internet de l’École Internationale de Zoothérapie, dont les cours sont accrédités par SOFEDUC et se donnes à l’Université de Montréal: www.zootherapie.ca

Nathalie Saindon, Zt, Psyt, Nt

 

 

Personne contact

Coopérative de solidarité Espace-Temps
Contact : Nathalie Saindon
Titre : Présidente
Description : Zoothérapeute, neurothérapeute, psychothérapeute, professeur
Téléphone : 514 902-0872
Hyperlien

NOTE: Nous ne publions aucune adresse électronique sur notre site. Il en est de même lorsque vous spécifiez votre adresse électronique, seul le destinataire obtiendra votre courriel. Tous les renseignements fournis dans ce formulaire demeurent strictement confidentiels!

Envoyez un courriel


Votre adresse courriel
Sujet du message
Message

Boîte à outils

En savoir plus