Recherche

ou et exact

Secteur d'activité

Article

Le jeudi 16 septembre 2010

Le mouvement coopératif et mutualiste du Québec tient une conférence internationale : Réinventer une économie au service des gens

Le mouvement coopératif et mutualiste du Québec invite plus de 500 acteurs stratégiques provenant du monde universitaire et des mouvements syndical, communautaire et environnemental à se joindre à lui dans le cadre d'une conférence internationale sans précédent portant principalement sur le renouvellement de l'économie. Placé sous le thème Quel projet de société pour demain?, cet événement aura lieu les 22 et 23 septembre au Centre des congrès et d'expositions de Lévis, situé au 5750, rue J.-B.-Michaud. C'est le Conseil québécois de la coopération et de la mutualité (CQCM) et l'Alliance de recherche universités/communautés - Développement territorial et coopération (ARUC-DTC) qui sont les hôtes de cette prestigieuse conférence. Des chercheurs de l'Alliance de recherche universités/communautés - Innovation sociale et développement des communautés (ARUC-ISDC), basée à l'Université du Québec en Outaouais (UQO), participeront également à l'événement.

Les participants discuteront notamment des solutions de rechange concrètes au système économique dominant qui a conduit aux crises récentes. En effet, de plus en plus de chercheurs et d'organisations questionnent la croissance économique sans développement, l'accumulation de richesses sans redistribution significative et l'absence de maîtrise de leurs ressources par les communautés. Crise de l'agriculture, réchauffement climatique, problèmes démographiques, crise énergétique, épuisement des ressources, autant d'indices annonçant les limites du système capitaliste tel qu'on l'a connu jusqu'à ce jour.

« C'est un honneur de pouvoir accueillir au Québec des leaders engagés provenant du monde entier, se réjouit Hélène Simard, présidente-directrice générale du CQCM. Ces derniers sont issus d'horizons divers : mouvement coopératif, bien sûr, mais aussi mouvements syndical et agricole, monde municipal, organismes de développement régional et local, mouvement de la consommation responsable et du commerce équitable, organismes de la coopération internationale, du monde communautaire et de l'économie sociale, chercheurs, enseignants et étudiants préoccupés par la solidarité, le développement durable et solidaire des communautés. Cette conférence internationale représente pour notre mouvement une occasion unique de s'inspirer de ce qui se fait de mieux ailleurs et aussi de partager nos succès et nos idées. Alors que notre planète est confrontée à de multiples crises, il est essentiel que tous les acteurs socioéconomiques approfondissent leur dialogue. »

Une quinzaines d'activités -séances plénières, tables rondes et ateliers- sont au programme de la conférence. Parmi celles-ci, mentionnons que la table ronde d'ouverture, présentée le mercredi 22 septembre à 9 heures, réunira Felice Scalvini, président de la Confédération européenne des coopératives de production et de travail associé, des coopératives sociales et des entreprises sociales et participatives et membre du conseil d'administration de l'Alliance coopérative internationale, Thierry Jeantet, président des Rencontres du Mont-Blanc et directeur général d'Euresa, Abdou Salam Fall, sociologue et chercheur à l'Institut fondamental d'Afrique noire de l'Université Cheikh Anta Diop, et Monique Leroux, présidente et chef de la direction du Mouvement des caisses Desjardins.

Au nombre des autres personnalités invitées à prendre la parole, notons Hagen Henrÿ, chef du département des coopératives au sein du Bureau international du travail, Claire Bolduc, présidente de Solidarité rurale du Québec, Michel Venne, directeur général de l'Institut du Nouveau Monde, Sylvie Brunel, géographe, économiste et ex-présidente d'Action contre la faim, Gérald Larose, président de la Caisse d'économie solidaire Desjardins et ancien président de la CSN, Jean-François Lisée, journaliste et directeur exécutif du Centre d'études et de recherches internationales de l'Université de Montréal, ainsi que Claude Béland, président de la Chaire en responsabilité sociale et en développement durable à l'École des sciences de la gestion de l'UQAM et ancien président du Mouvement des caisses Desjardins.

Soulignons la tenue d'un volet jeunesse de la conférence internationale, qui aura lieu le 21 septembre à l'Amphithéâtre de l'UQAR, campus de Lévis. Cette journée offrira aux jeunes l'occasion de réfléchir aux enjeux déterminants et aux pistes de solution qu'ils envisagent pour bâtir ensemble un avenir plus durable et plus équitable. Ces derniers se joindront par la suite aux autres délégués de la conférence avant de participer, le vendredi 24 septembre, à une journée de l'agroalimentaire au camp Le Grand Village, près de Lévis, qui réunira des conférenciers de la Coop fédérée et d'Agropur. Une délégation de 16 jeunes coopérateurs français se joindra à l'événement, ce qui permettra aux participants de partager les réalités vécues de part et d'autre de l'Atlantique.

Le sociologue Louis Favreau, professeur à l'UQO et membre du comité organisateur de la conférence, croit que « de plus en plus de mouvements sociaux - le mouvement coopératif est de ceux-là - et même une partie substantielle de l'opinion publique seraient de l'avis qu'il y a un divorce manifeste, dans le registre des valeurs, entre l'économie dominante et les autres formes d'économie : d'un côté, les valeurs de l'économie dominante sont le "tout au marché?, l'appât du gain et le triomphe de la cupidité; de l'autre, les valeurs de la société et des entreprises sous contrôle démocratique sont celles, justement, de la démocratie, de la justice économique et sociale, du développement durable et solidaire des communautés, de l'équité hommes-femmes. »

Pour sa part, la p.-d. g. du CQCM, Hélène Simard, estime qu'il faut se demander quels sont les modèles économiques et sociaux les mieux à même de répondre aux enjeux collectifs d'aujourd'hui : « Dans la foulée de l'après-crise, des échanges entre mouvements s'imposent pour dégager des solutions qui, par la suite, pourront être proposées aux communautés pour renouer avec un développement qui soit porteur de sens et qui profite à toutes et à tous. C'est la responsabilité de tous les mouvements sociaux de s'atteler à cette tâche en commençant par le nôtre. Nous prenons donc l'initiative de cette première rencontre. Il n'en tient qu'à chacune des organisations concernées de prendre la balle au bond. »

Pour obtenir tous les détails sur la programmation de la conférence, consultez le site Web : www.projetdesociete.coop.

Le Conseil québécois de la coopération et de la mutualité (CQCM) a pour mission de participer au développement social et économique du Québec en favorisant le plein épanouissement du mouvement coopératif et mutualiste québécois, et ce, en accord avec les principes et les valeurs de l'Alliance coopérative internationale. Pour réaliser cette mission, il organise la concertation entre les secteurs coopératifs et mutualistes et, avec ses partenaires, représente et défend les intérêts de l'ensemble du mouvement coopératif et mutualiste québécois, en plus d'en favoriser le développement afin de multiplier les effets bénéfiques de la coopération pour ses membres et la population.

L'Alliance de recherche universités/communautés - Développement territorial et coopération (ARUC-DTC) réunit 30 chercheurs universitaires actifs qui travaillent de pair avec des organisations du développement coopératif, du développement local et du milieu municipal. Des chercheurs et des intervenants de six universités et de quatre organisations nationales font équipe afin de créer des ponts entre la coopération et l'avenir des territoires au Québec, d'accompagner les acteurs sur le terrain dans une réflexion globale et à plus long terme et de s'assurer que les chercheurs prennent en compte les réalités vécues par les acteurs sur le terrain et leurs expertises.


Renseignements: Roch Bilodeau, 819 347-7622 ; Source: Conseil québécois de la coopération et de la mutualité

Mise à jour - Le jeudi 16 septembre 2010

Boîte à outils

En savoir plus