Recherche

ou et exact

Secteur d'activité

Article

Le mercredi 14 novembre 2012

Création de nouvelles places en service de garde - Un grand jour pour les enfants et les familles du Québec

Montréal, le 12 novembre 2012 – L’Association québécoise des CPE salue le leadership de la première ministre, Pauline Marois et de la ministre de la Famille, Nicole Léger, pour leur engagement soutenu depuis plus de 10 ans à développer le réseau des services de garde du Québec. Dès la prise du pouvoir, le gouvernement annonce 15 000 nouvelles places et les 13 000 places qui restaient à confirmer, suite à l’appel d’offres de l’automne 2011.

« C’est une excellente nouvelle pour les enfants et les familles du Québec qui attendaient avec impatience cette annonce. Je me réjouis de voir Mme Marois, l’instigatrice de notre réseau, placer ce grand projet de société au coeur du développement du Québec» a affirmé Hélène Gosselin, présidente de l’AQCPE.

Nouvel appel d’offres à compter de février 2012

L’AQCPE est très satisfaite de voir que la Ministre répond à l’urgence de développer les places rapidement. Les promoteurs et les parents, qui ont toujours fait preuve de ténacité même lorsque le réseau se développait au compte-goutte, répondront une fois plus « présents » à ce nouvel appel d’offres, avec des projets de qualité. Il est à noter que lors du dernier appel d’offres 63 000 places en service de garde à contribution réduite avaient été jugées admissibles. Le réseau des CPE et BC est donc déjà prêt à répondre en totalité à la demande de la population en constante évolution.

Précisons à cet effet que les données de l’Enquête sur l’utilisation, les besoins et les préférences des familles en matière de services de garde, 2009, de l’Institut de la statistique du Québec (ISQ), permettent de constater que 15 000 places additionnelles à l’annonce d’aujourd’hui sont nécessaires afin de compléter le réseau, pour un total de 265 000 places en service de garde.

Développer en CPE

« Sous l’ancien gouvernement, nous avons vu les garderies commerciales qui engrangent en moyenne 54$ millions de profits par année croître de plus de 1600% au détriment des CPE, qui sont pourtant un modèle unique de gouvernance, sans but lucratif et où la totalité des investissements publics est investie dans les services directs aux enfants qui les fréquentent. Nous sommes convaincus que la Ministre Léger favorisera les places en CPE ; places qui ont d’ailleurs toujours la préférence d’une plus grande proportion de familles et ce, quel que soit l’âge des enfants » a mentionné M. Louis Senécal, directeur général de l’AQPCE.

Source : L’Association québécoise des CPE

Mise à jour - Le mercredi 14 novembre 2012

Boîte à outils

En savoir plus