Recherche

ou et exact

Secteur d'activité

Article

Le mercredi 9 janvier 2008

Développement international Desjardins accroîtra l'interconnectivité de coopératives financières en Haiti, au Vietnam et en Afrique de l'Ouest

Au cours des trois prochaines années, Développement international Desjardins (DID), une composante du Mouvement des caisses Desjardins, réalisera un grand projet visant à accroître l'interconnectivité de près de 250 coopératives financières de pays en développement.

Ce vaste chantier, financé par la Fondation Bill-et-Melinda-Gates et d'une ampleur de 9,1 millions de dollars américains, sera déployé dans cinq pays sur trois continents et permettra à 830 000 personnes d'avoir accès au service intercaisses et aux transferts de fonds. Ces innovations pourront par la suite être étendues au sein du réseau d'institutions financières partenaires de DID à travers le monde.

Pour les populations pauvres et particulièrement celles qui habitent les zones rurales de pays en développement, les coopératives financières sont la façon la plus courante d'avoir accès à des services financiers. Dans bon nombre de ces régions, les services sont toutefois limités et les coopératives, qui ne sont pas reliées entre elles, ne peuvent offrir à l'interne certains services destinés à leurs membres, tels que l'accès à leurs épargnes ou la protection de leurs dépôts. Ainsi, le service intercaisses contribue à relever ces défis, permettant également l'accès aux services financiers à un plus grand nombre de personnes.

Le projet mené par DID permettra de mettre au point, de tester et de démarrer une nouvelle plateforme informatique qui reliera ensemble les coopératives d'épargne et de crédit de chacun des cinq réseaux impliqués. Les membres d'un même réseau pourront ainsi effectuer des transactions dans différents points de service et les coopératives pourront transférer des fonds entre elles.

Ces réseaux sont des partenaires de longue date de DID et sont actifs principalement en milieu rural en Haiti, au Vietnam et en Afrique de l'Ouest (Burkina Faso, Mali et Togo). Ils se sont grandement inspirés de Desjardins - depuis 35 ans pour certains - afin de mettre sur pied leurs coopératives, de créer des produits financiers adaptés aux besoins locaux et, plus récemment, de fonder des fédérations et d'accroître leur offre de service. En Haiti, un projet pilote présentement en cours démontre d'ailleurs des résultats encourageants; il s'agit de l'implantation de l'infrastructure de télécommunications nécessaires à certaines coopératives qui désirent offrir à leurs membres les nouveaux services liés au vaste chantier de l'interconnectivité.

Les réseaux partenaires de DID joignent près de trois millions de familles, soit environ 15 millions de personnes. Ils contribuent de façon significative, par la présence des coopératives d'épargne et de crédit dans leurs pays respectifs, à accroître l'accès à des services financiers de base pour les populations moins favorisées. Le projet d'interconnectivité soutiendra cet engagement local et permettra de décupler la portée des services offerts.

Un projet coopératif et innovateur comme aucun autre dans le secteur de la microfinance

Ce projet répond à des besoins clairement exprimés par les membres des réseaux d'institutions financières, soit de protéger les transactions financières qu'ils effectuent lors de leurs déplacements à l'intérieur du pays. « Pour ces institutions financières et leurs membres, la possibilité d'effectuer des transactions de façon sécuritaire est tout aussi importante que l'accès au crédit. Nous sommes convaincus que ce projet d'interconnectivité, en aidant à répondre à ces besoins de base, contribuera à améliorer l'accès aux services financiers et à réduire la pauvreté des populations locales, en plus de servir de modèle pour d'autres réseaux de microfinance ailleurs dans le monde », a déclaré la présidente-directrice générale de DID, Mme Anne Gaboury.

Dans les pays en développement, les réseaux de coopératives d'épargne et de crédit sont souvent très étendus et constituent les seules institutions financières présentes en milieu rural. L'interconnectivité entre les coopératives en zones rurales et celles en zones urbaines, dans un même réseau, devient ainsi le moyen d'harmoniser les opérations et les services entre elles et d'améliorer ainsi leur efficacité et la qualité des services offerts à leurs membres. Un accès croissant au système mondial de communication par cellulaire, aussi en zones rurales, de même que la baisse des coûts d'achat de l'équipement informatique, du stockage de données et des appareils sans fil rendent désormais possible le fait de relier entre elles plusieurs institutions, même petites et éloignées.

Une partie des fonds permettra de compléter l'informatisation d'institutions financières concernées par le projet d'interconnectivité (car il s'agit là d'un préalable), d'accroître les compétences locales et de promouvoir les nouveaux services auprès des membres.

Desjardins et la Fondation Bill-et-Melinda-Gates : une alliance stratégique

L'expérience de Desjardins en matière d'amélioration de l'accès aux services financiers ainsi que les partenariats de longue date unissant DID et les gestionnaires et les dirigeants de nombreux réseaux de microfinance de pays en développement sont des atouts significatifs dans ce projet et contribueront à en assurer la réussite. Ce sont d'ailleurs les principaux facteurs reconnus par le Projet de services financiers pour les pauvres promu par la Fondation, qui s'associe à d'autres organisations afin de trouver et de mettre en application des moyens innovateurs de rendre les services financiers accessibles aux personnes vivant dans la pauvreté, dans les pays en développement.

« La Fondation Bill-et-Melinda-Gates est heureuse de s'associer à Développement international Desjardins dans ses efforts visant à amener ces petites institutions autonomes à s'associer à un plus grand système financier, permettant ainsi aux membres d'avoir accès à de meilleurs produits et services et aux coopératives et d'accroître leur portée », souligne Bob Christen, directeur du Projet de services financiers pour les pauvres de la Fondation. « Ce mandat sera exigeant, mais nous sommes convaincus que DID possède les atouts nécessaires pour renforcer les institutions coopératives dans ces pays et nous espérons que ce projet permettra d'en apprendre davantage sur la façon dont l'interconnectivité peut aider les gens qui ont de grands besoins, mais peu de moyens pour y répondre.»

Le président et chef de la direction du Mouvement des caisses Desjardins, M. Alban D'Amours, s'est réjoui de la confiance accordée à Développement international Desjardins par la Fondation. « La concrétisation de ce projet d'envergure témoigne du rayonnement de DID et de la reconnaissance de son expertise. Tout le réseau des caisses Desjardins peut en être fier. Ce projet va en outre permettre à Desjardins de pousser encore plus loin l'intercoopération, qui est l'un des principes à la base du développement du mouvement coopératif et de sa capacité à répondre efficacement aux besoins des populations. »

Une vision à long terme

Tout au long du projet, DID mènera des études afin d'évaluer les résultats de l'interconnectivité et les apprentissages obtenus.

Le projet prévoit également la diffusion des résultats auprès des autres partenaires de DID afin que le potentiel de l'interconnectivité se décuple et bénéficie à de nombreux autres pays où le développement de la microfinance est une priorité. Les partenaires de DID sont d'ailleurs présents dans plus d'une vingtaine de pays sur quatre continents.

À propos de DID

Développement international Desjardins (DID) est une composante du Mouvement des caisses Desjardins, le plus important groupe financier intégré de nature coopérative au Canada. DID appuie, depuis plus de 35 ans, la création, le développement et le renforcement d'institutions financières et est présent dans une vingtaine de pays d'Afrique, d'Amérique latine, des Antilles, d'Asie et d'Europe centrale et de l'Est. Spécialisé en assistance technique et en investissement dans le domaine de la finance de proximité, DID s'appuie sur la richesse et la diversité de l'expérience acquise au fil de ses collaborations avec de nombreux partenaires, ainsi que sur les quelque 100 ans d'expérience du Mouvement des caisses Desjardins. DID est partenaire de l'Agence canadienne de développement international, de la Banque mondiale et d'autres organismes multilatéraux.

À propos de la Fondation Bill-et-Melinda-Gates

Inspirée par la conviction que chaque vie s'équivaut, la Fondation Bill-et-Melinda-Gates appuie les personnes afin qu'elles puissent mener une vie saine et productive. Dans les pays en développement, la Fondation s'applique à améliorer la santé des gens et à aider les populations à sortir de l'extrême pauvreté et de la famine. La Fondation, dont le siège social est situé à Seattle, a pour président-directeur général Patty Stonesifer et vice-président, William H. Gates Senior. Elle est dirigée par Bill et Melinda Gates ainsi que Warren Buffett.


Source : Développement international Desjardins (DID)

Mise à jour - Le dimanche 18 janvier 2009

Boîte à outils

En savoir plus