Recherche

ou et exact

Secteur d'activité

Article

Le vendredi 22 février 2008

Beauchamp annonce 6,5 millions $ pour sensibiliser aux changements climatiques

Québec injecte 6,5 millions $ sur six ans dans un programme de sensibilisation aux changements climatiques.

Le programme visera les coopératives et les organismes sans but lucratif. Ceux-ci sont invités à soumettre des projets de sensibilisation à la problématique des changements climatiques qui inciteront les citoyens à changer leurs habitudes.

La ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs, Line Beauchamp, en a fait l'annonce, jeudi à Montréal, aux côtés du président du Fonds d'action québécois pour le développement durable, Joël Lebossé.

Techniquement, la somme de 6 480 000 $ sur six ans est versée à ce fonds pour la mise en oeuvre du programme Action climat. C'est le fonds qui évaluera si les projets soumis par des organismes sans but lucratif et des coopératives répondent aux critères souhaités.

Les projets devront favoriser l'engagement des citoyens et contribuer à l'atteinte des objectifs du plan 2006-2012 du Québec sur les changements climatiques.

« On n'est plus en train de parler de bons sentiments, les bons sentiments qu'on a tous vis-à-vis l'environnement, a commenté la ministre Beauchamp. C'est fini l'ère des bons sentiments pour la défense de l'environnement. Maintenant, on rentre dans une ère pas mal plus exigeante, mais pas mal plus emballante en termes de résultats: c'est l'ère des changements de comportement.»

L'aide financière maximale atteindra 100 000 $ pour un projet à caractère local ou régional et 200 000 $ pour un projet d'envergure provinciale. Le projet devra se réaliser en deux ans. Tous les projets devront être terminés le 30 septembre 2013.

Le fonds lancera son premier appel de projets le 11 avril prochain.

Les projets admissibles, par exemple, doivent entraîner une réduction de la consommation d'énergie ou des émissions de gaz à effet de serre. Ils doivent prévoir un suivi pour mesurer l'atteinte des objectifs. Ils doivent aussi favoriser l'engagement des citoyens.

A titre d'exemple, une association étudiante qui mènerait une campagne pour inciter les étudiants de l'université à prendre le vélo ou le transport en commun serait admissible à ce programme. Mais une coopérative d'habitation qui voudrait se prévaloir du programme pour changer les systèmes de chauffage au mazout de la coopérative ne serait pas admissible, puisqu'il s'agit d'un programme de sensibilisation. D'autres programmes peuvent répondre à d'autres volets de la lutte contre les changements climatiques.


Source : La Presse Canadienne

Mise à jour - Le dimanche 18 janvier 2009

Boîte à outils

En savoir plus