Recherche

ou et exact

Secteur d'activité

Article

Le vendredi 30 janvier 2009

Lancement de la Chaire de recherche Logiciel libre, Finance sociale et solidaire

La Faculté des sciences de l'UQAM a procédé le 29 janvier 2009 au lancement de la Chaire de recherche de logiciel libre, Finance sociale et solidaire. Regroupant des chercheurs de différentes disciplines, cette chaire aura une double mission : créer une famille de logiciels libres dédiés au secteur de la finance sociale et solidaire, tant au Québec qu'à l'échelle internationale, et effectuer des recherches centrées sur les processus de développement de logiciels libres. Le professeur Louis Martin, du Département d'informatique, en est le titulaire.

La création de cette chaire a été rendue possible grâce à un don de l'Association internationale de logiciel libre. Cette association a été mise sur pied par un groupe de donateurs comprenant Fondaction CSN, Filaction, la Caisse d'économie solidaire Desjardins, ainsi que trois institutions françaises : le Crédit coopératif, la MACIF et Chèque Déjeuner.

Le recteur Claude Corbo a tenu à remercier chaleureusement les donateurs et s'est réjoui «de la concordance entre la mission de la Chaire et celle de l'UQAM tant par la nature des connaissances qu'elle met en oeuvre que par la portée sociétale qu'elle vise.»

Les deux représentants des donateurs, Hugues Sibille, directeur général délégué du Crédit coopératif, et Léopold Beaulieu, président-directeur général de Fondaction CSN, ont pour leur part souligné que «les membres de l'Association internationale du logiciel libre éprouvent la même inquiétude quant à la menace que font peser sur l'humanité la privatisation accrue et le caractère hermétique des processus et des produits de la création intellectuelle. Les travaux de la Chaire vont justement permettre le développement de systèmes d'information adaptés aux exigences de la finance socialement responsable et aux caractéristiques des institutions financières d'économie sociale et solidaire. Il s'agit d'un enjeu essentiel de leur libre détermination et de leur capacité à travailler en réseau.»

Lire l'article complet

Source : Université du Québec à Montréal

Mise à jour - Le lundi 16 février 2009

Boîte à outils

En savoir plus