Recherche

ou et exact

Secteur d'activité

Article

Le lundi 1 juin 2009

Gestion des mandats de centre local de développement (CLD) - Les CDEC signent une entente de quatre ans avec la Ville de Montréal

Montréal, le 1er juin 2009 - Les corporations de développement économique communautaire (CDEC) de Montréal signent une nouvelle entente de quatre ans avec la Ville de Montréal. Cette entente permet aux CDEC de continuer à offrir un ensemble de services aux entreprises existantes, de soutenir le démarrage de nouvelles entreprises privées et d'économie sociale et de favoriser la relève entrepreneuriale. La nouvelle entente couvre la période 2008-2012.

Reconnaissance des structures démocratiques

Dans cette nouvelle entente, la Ville de Montréal reconnaît les structures démocratiques et la mission de développement économique communautaire des CDEC. Les CDEC valorisent et pratiquent une vision globale de développement qui porte des objectifs économiques, sociaux, environnementaux et participatifs. « Nos conseils d'administration regroupent des gens d'affaires, des organismes communautaires, des institutions de la santé et de l'éducation, des syndicats et des résidants qui ont développé, au fil des ans, un "savoir faire ensemble" basé sur la concertation et la mobilisation des acteurs de la société civile », explique Jean François Lalonde, directeur général de la CDEC Rosemont - Petite-Patrie. « C'est une reconnaissance formelle de la contribution des CDEC au développement durable et harmonieux de leur communauté respective. » ajoute-t-il.

Des services de deuxième ligne pour les entreprises d'économie sociale

La grande nouveauté de l'entente entre la Ville de Montréal et les CDEC est sans contredit le financement de 150 000 $ par année pour les quatre prochaines années alloué aux services de deuxième ligne pour les entreprises d'économie sociale. Il s'agit de services spécialisés en gestion de ressources humaines, en développement de marché, en restructuration d'entreprise et en redressement financier afin de consolider et de développer des entreprises d'économie sociale qui se retrouvent en difficulté. « C'est suite à un projet pilote mené par les CDEC, il y a deux ans, auprès de 44 entreprises employant plus de 800 personnes que la nécessité de mettre en place de façon permanente des services plus spécialisés pour les entreprises d'économie sociale est ressortie très clairement », affirme Pierre Morrissette, le directeur général du Regroupement économique et social du Sud-Ouest (RESO).

M. Morrissette précise que : « Une CDEC ou un CLD ne peut pas offrir des services aussi pointus aux entreprises de son territoire. Il faut une masse critique d'entreprises pour justifier de tels services. Mais ensemble, ça devient possible ».

Ces nouveaux services seront disponibles aux entreprises d'économie sociale de l'ensemble de l'Ile de Montréal. Une entente sera conclue prochainement avec le CLD de Longueuil et le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du Territoire (MAMROT) pour desservir aussi les entreprises de Longueuil grâce à un financement complémentaire de ce ministère dans le cadre du Plan d'action gouvernemental en économie sociale annoncé par le gouvernement du Québec en décembre 2008.

Consolidation des équipes de travail

Un autre élément positif de la nouvelle entente est l'augmentation de 15% de la contribution du gouvernement du Québec au fonctionnement des CDEC. Cette augmentation s'échelonne sur une période de quatre ans, soit jusqu'en 2012. Il s'agit de la première hausse récurrente de la contribution du gouvernement du Québec depuis 2001. « C'est un rattrapage qui est le bienvenu! Ca va nous permettre de consolider l'expertise développée par nos équipes de travail afin d'être en mesure de faire face à la situation économique qui s'annonce plus difficile pour les prochains mois », conclut Jean François Lalonde.

Rappelons qu'au cours de la seule année 2007-2008, les neuf CDEC de Montréal ont soutenu plus de 2 250 entreprises par leurs services conseils et investi 7 M $ dans 254 entreprises dont 2,4 M $ dans des entreprises d'économie sociale. Ces investissements ont générés des investissements totaux de 39 M $ et permis la création ou le maintien de 1 400 emplois.

Renseignements: M. Jean François Lalonde, (514) 723-0030, poste 227; M. Pierre Morrissette, (514) 931-5737, poste 229; M. Denis Leclerc, (514) 255-0005

Lire d'autres Nouvelles d'ici

Mise à jour - Le lundi 15 juin 2009

Boîte à outils

En savoir plus